HISTORIQUE

HISTORIQUE

«[L]e 31 juillet 1882, quarante années seulement après la rentrée de la Compagnie [de Jésus] en terre canadienne, les supérieurs d’une mission qui comptait tout juste 166 membres osaient ouvrir les premiers cours de théologie et de philosophie pour nos scolastiques.» (Robert Picard, s.j., «75e anniversaire du scolasticat [de l’Immaculée-Conception]», dans Lettres du Bas-Canada, vol. 11, 1957, nnº 3-4, p. 141-142.)

1842: retour des jésuites au Canada après la restauration de la Compagnie de Jésus.
1882: la bibliothèque est créée par le Père Jean-Baptiste Fade à la Résidence jésuite de l’Immaculée-Conception à Trois-Rivières, où vivent huit jésuites étudiant en théologie de 1882 à 1885.
1884-1885: un philosophat canadien débute à la résidence jésuite de Québec.
1884: les études de philosophie sont transférées à Québec.
1885-1886: année inaugurale du scolasticat de l’Immaculée-Conception à Montréal; le philosophat de Québec et le théologat de Trois-Rivières y sont transférés. Avec l’arrivée des scolastiques en juillet, la bibliothèque déménage à la Maison de l’immaculée-Conception, le nouveau scolasticat construit au coin des rues Rachel et Papineau, dans l’est de Montréal. Étudiants, professeurs et livres y étaient peu nombreux. Faute de manuels, on dicte les cours jusqu’en 1889. Au moment où commence l’année scolaire en 1885-1886, la maison compte sept professeurs et vingt-six étudiants.
1904: «le P. Jean-Baptiste Lalime commence le catalogue dactylographié des livres de la bibliothèque. Des fiches de circulation sont introduites pour remplacer les cahiers encombrants et malpropres. On commence à indiquer la date d’accession, détail précieux qui permet de tracer et de guider les successeurs. […] Le père Lalime est celui qui a introduit aussi ces petits cuivres qui embrassent les cartes du fichier, les renforcissent et facilitent la consultation.» (Filion (Paul-Émile), «La bibliothèque du scolasticat», dans Lettres du Bas-Canada, 1957, p. 195-196).
1911: revenu d’Europe avec des caisses de livres et un véritable programme, le Père Samuel Bellavance aménage des espaces destinés à la bibliothèque et la dote des principales œuvres qui lui donnent sa valeur aujourd’hui.
1916: le scolasticat de l’Immaculée-Conception reçoit le titre de Collegium Maximum.
1922: une aile consacrée à la bibliothèque est construite au scolasticat sous le rectorat du P. Filiatrault.
le 24 mai 1931: proclamation de la constitution apostolique Deus Scientiarum Dominus, qui porte sur les études sacrées. C’est la première fois que l’Église promulgue une ordonnance concernant les facultés ecclésiastiques du monde entier. L’ordonnance est suivie, le 12 juin, des Ordinationes (ou normes) de la Congrégation des études. Elle unifie l’enseignement dans les diverses facultés ecclésiastiques du monde. La Sacrée Congrégation des Séminaires et Universités inscrit le scolasticat de l’Immaculée-Conception de Montréal parmi les autres collèges de la Compagnie de Jésus, avec droit de conférer les degrés universitaires.
le 8 septembre 1932: le cardinal Gaetani Bisleti, préfet de la Congrégation des Séminaires et Universités, accorde au R. P. Ledochowski, préposé général des jésuites, la permission d’octroyer au scolasticat de l’Immaculée-Conception le statut de faculté universitaire d’études ecclésiastiques, avec droit de conférer la licence en philosophie et en théologie, de même que le doctorat en théologie.
1934: le P. Papillon, recteur, ajoute un étage à l’édifice central du scolasticat. C’est alors que l’on constitue la précieuse salle de consultation dans l’édifice.
1935: parution du premier volume, dû au Père Léon Bouvier, de la collection d’études et des travaux de recherches en théologie et en philosophie créée au scolasticat: c’est la collection Studia Collegii Maximi Immaculatae-Conceptionis. Ce premier fascicule porte sur Le précepte de l’aumône chez saint Thomas d’Aquin. À cette date, les principales collections des autres facultés catholiques du Canada et des États-Unis n’avaient pas encore vu le jour. À partir de 1938, la collection sera publiée en coédition avec la Maison Desclée de Brouwer, de Bruges.
1940: ouverture du scolasticat jésuite de Toronto.
Le 9 septembre 1946: la faculté de philosophie obtient le droit de conférer le doctorat en philosophie.
1948: fondation de la revue Sciences Ecclésiastiques par le P. A. Tétrault. Elle portera plus tard le nom de Science et Esprit. Cette revue se propose de faire paraître, chaque année, un volume d’essais, de commentaires, de notes critiques, de bulletins divers, sur les disciplines ecclésiastiques indiquées dans la constitution apostolique Deus Scientiarum Dominus.
1952: les deux facultés de philosophie et de théologie dites canoniques deviennent aussi des facultés civiles reconnues par le gouvernement du Québec en vertu du projet de loi d’intérêt particulier nº157 promulgué par l’Assemblée législative du Québec. Il a pour objet la reconnaissance civile des degrés académiques accordés par le Collège de l’Immaculée-Conception: il s’agit de la «Loi concernant les facultés de Philosophie et de Théologie pour la Compagnie de Jésus» (Nouvelles de la Province du Bas-Canada, 38e année, décembre 1959, n.12, p. 177).
1956: le scolasticat de Toronto s’affilie à celui de l’Immaculée-Conception et ses candidats reçoivent leur diplôme par l’intermédiaire de la même charte. «Car, nous le savons, écrivait S. E. le cardinal Pizzaro, préfet de la Congrégation, avec quel sérieux se font les études dans la Compagnie de Jésus.» (Dugré, s.j., 1957, p. 154)
1965: lancement des Essais pour notre temps, section théologie, une autre collection. Au cours de l’été, «la bibliothèque fait l’acquisition de plusieurs centaines de microfiches contenant des œuvres rares dans les diverses branches de la philosophie et de la théologie. Ces fiches constitueront, avec la liseuse qui permet de les lire, un nouveau service mis à la disposition des visiteurs.» (Nouvelles, Provinces de Montréal et de Québec, 44e année, juillet-octobre 1965, nº 7-10, p. 156).
1967: la faculté de philosophie est transférée à Trois-Rivières. Après plus de deux ans de tractation est signé le 2 mai 1967 un contrat d’association, pour une période de quatre ans, entre la Compagnie de Jésus et le Centre des études universitaires de Trois-Rivières. La faculté de philosophie du Collège de l’Immaculée-Conception déménage à Trois-Rivières le 1er septembre 1967 et le 20 septembre s’ouvrent les cours. La nouvelle faculté de philosophie de Trois-Rivières compte 32 étudiants dont 20 jésuites. Les professeurs de la faculté de philosophie demeurent au Séminaire St-Joseph. (Nouvelles, provinces de Montréal et de Québec, 46e année, juillet-septembre 1967, nº 7, p. 192-193).
1968: fondation de la collection Hier-Aujourd’hui au scolasticat de l’Immaculée-Conception.
le 18 janvier 1968 à 16 h est signé le contrat de vente de la maison de l’Immaculée-Conception à la C.E.C.M. (Commission des écoles catholiques de Montréal). Les étudiants en philosophie sont à Trois-Rivières; les étudiants en théologie seront dans cinq ou six maisons près de l’Université de Montréal.
1968: en été, la bibliothèque de l’Immaculée-Conception est relogée au sous-sol du pavillon Lalemant du Collège Jean-de-Brébeuf, avec une porte d’accès au 5605, avenue Decelles. D’abord peu connue, la bibliothèque du scolasticat est tranquillement devenue le rendez-vous d’un groupe de chercheurs et d’étudiants pour lesquels les professeurs de l’Immaculée-Conception ont organisé une visite systématique afin de les initier aux sources bibliographiques. Avec ses 35 postes de travail, la bibliothèque peut assurer de bonnes conditions de travail surtout dans les domaines suivants: théologie systématique, patristique, histoire des religions, liturgie, histoire de l’Église, théologie morale, mais surtout en Écriture sainte. Ce fonds est depuis lors connu comme étant la Bibliothèque de théologie.
Le 4 mars 2003: la convention de prêt de la bibliothèque du Collège de l’Immaculée-Conception est signée entre la Compagnie de Jésus (signataires: Rodolphe Tremblay, s.j., Provincial, et Claude-Roger Nadeau, s.j., directeur de la bibliothèque) et le Collège Jean-de-Brébeuf (signataires: Jean-Claude Gaudet, directeur général, et Luc Gervais, président du conseil d’administration).
Le 1er juin 2003: début des travaux d’aménagement de l’ancienne chapelle du collège. Les gouvernements fédéral et provincial contribuent financièrement au projet Réhabilitation et recyclage de la chapelle du Collège Jean-de-Brébeuf, tout comme le Collège Brébeuf et la Compagnie de Jésus.
Le 31 mars 2004: inauguration officielle de l’ancienne chapelle rénovée du Collège Jean-de-Brébeuf. L’ancienne chapelle accueille les documents qui constituent aujourd’hui le fonds de la Bibliothèque de la Compagnie de Jésus (BCJ).
2013: création du catalogue électronique Regard pour la BCJ.