Sébastien Lamaute au Collège Brébeuf, 2019-2020

L’étudiant-athlète de basketball Sébastien Lamaute (ancien du Collège Brébeuf) a été nommé athlète par excellence pancanadien de l’ACSC (Association canadienne du sport collégial) pour l’année 2020.

« J’étais vraiment content. Recevoir ce prix, c’est comme le résultat de tous mes efforts pendant trois ans. »
– Sébastien Lamaute

Il est également lauréat d’une bourse de recrutement universitaire de 10 000 $ sur 5 ans attribuée par la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ).

Beaucoup de fierté et de reconnaissance envers son travail

Michael Chmielewski, son entraîneur de basketball au Collège Brébeuf, à la tête de l’équipe des Dynamiques, souligne qu’il est le 2e étudiant-athlète, après Guillaume Pépin, à recevoir ce prix au Collège Brébeuf. De plus, Sébastien Lamaute a décroché le titre de joueur le plus utile.

Pour M. Chmielewski, c’est un joueur très prometteur qui a beaucoup de qualités : il est entre autres « très compétitif et aime se dépasser ». D’un point de vue technique, il ajoute que c’est un « bon défenseur et un très bon meneur et lanceur ».

« Je le vois aller loin », ajoute-t-il, en précisant que McGill a fait un très bon recrutement et que Sébastien peut changer la ligue universitaire québécoise. Car il précise que c’est rare que « le joueur le plus utile au niveau collégial reste au Québec ».

« Si les jeunes nous font et se font confiance, ils peuvent atteindre des sommets assez vite. »
– Michael Chmielewski, entraîneur de basketball au Collège Brébeuf

De gauche à droite : Michael Chmielewski, entraîneur de basketball; Laurent Péloquin, animateur à la vie sportive et à la salle d’entraînement; Sébastien Lamaute; Alain Turcotte, directeur de la vie étudiante et communautaire; Stéphanie Côté, responsable des sports

Sébastien Lamaute commence le basketball à 6 ans

Alors qu’il était au Collège Durocher Saint-Lambert et dans l’équipe des Cougars de Saint-Bruno, il a été repéré par Michael Chmielewski, entraîneur de basketball au Collège Brébeuf.

Le niveau d’enseignement académique important pour sa famille et lui, la qualité de l’entraînement et du développement des joueurs, ainsi que la très bonne réputation de Michael Chmielewski ont été décisifs dans son choix. Il s’est donc inscrit dans le programme des Sciences de la nature au Collège, car il souhaitait à l’époque se diriger en kinésiologie ou physiothérapie, afin de se laisser plus de possibilités en ce qui concerne son avenir professionnel.

La première année, il a joué en tant que recrue (rookie) et avait un rôle défensif et a pu déjà se faire remarquer. La 2e année, il obtient le rôle de meneur (point guard) qu’il a conservé en 3e année, sa meilleure année pour lui.

Portrait de Sébastien Lamaute par la compagnie de média, spécialisée en sports, qui encourage et valorise les jeunes sportifs.

Une première année universitaire bouleversée

Dans l’année 2019-2020, Sébastien se fait recruter par des universités américaines et canadiennes. La pandémie l’a amené à rester au Québec proche de sa famille et à s’inscrire à l’Université McGill à Montréal dans le programme de gestion d’entreprises. La qualité de l’enseignement de cet établissement a également motivé son choix. Il souligne aussi que cette formation lui permettra à terme de rester dans le domaine du basketball en gestion ou dans les affaires.

Sébastien nous dit que l’entraînement au basket est beaucoup plus difficile en ce moment. Le gymnase est fermé et il pratique le basketball à la maison. Il a un parc devant chez lui où il joue. Il a de plus acheté du matériel de musculation pour garder la forme. Enfin, avec l’aide de ses entraîneurs, il a monté un programme d’entraînement.

« On fait du “team bonding” », précise-t-il, pour conserver les liens entre les membres de l’équipe et la garder motivée.

Présentement, il se concentre sur les études afin de maintenir ses notes élevées. Mais son objectif après l’université est clair : il souhaite devenir un professionnel du basketball. Une sélection dans une équipe européenne serait un bel objectif pour lui.