Du 5 au 12 juin dernier, l’exposition annuelle Point d’Art des étudiants du programme ALC s’est exceptionnellement déroulée en ligne. En effet, l’organisation de l’évènement, normalement en présence, a dû s’adapter au contexte de la pandémie de COVID-19 et faire preuve ingéniosité.

Le but de cet évènement est de mettre de l’avant les meilleurs projets étudiants réalisés durant l’année scolaire en deux volets : une exposition des projets d’arts visuels et une projection des projets vidéo, dont les projets de films finaux du programme ALC.

Cette édition spéciale fut rendue possible grâce au travail acharné, entre autres, d’Étienne Bégin-Thibault, professeur de communication ayant organisé et coordonné le projet, d’André Gauthier, technicien en communication s’occupant de l’audiovisuel au Collège, et de Jean Poirier, technicien au département des arts visuels.

Une première édition virtuelle

Quand l’impossibilité de présenter l’exposition au Collège s’est présentée, les organisateurs ont dû trouver une solution :

« On s’est dit qu’il [fallait] quand même trouver un moyen d’offrir à nos étudiants la possibilité de diffuser leurs projets et de clore [l’année], surtout pour les finissants, [malgré les mesures de distanciation sociale]. On a donc réfléchi en regroupement programme à une manière de faire. On avait plusieurs options. On a évoqué la possibilité de remettre l’évènement à l’automne, mais on trouvait ça un peu loin et si les finissants commencent l’université, ça sera peut-être plus difficile de les rejoindre. » –Étienne Bégin-Thibault, coordonnateur et organisateur

Galerie Publicité – Point d’Art 2020 – Capture d’écran

C’est finalement l’exposition virtuelle qui fut choisie, non sans défis :

« [Une exposition en ligne], ça complexifie les choses et ça demande beaucoup d’organisation. On voulait le plus possible offrir le même genre d’expérience que les étudiants auraient vécue au Collège. Pour nous, dès le départ, l’important était [de conserver les] deux volets : exposition et projection. » Étienne Bégin-Thibault, coordonnateur et organisateur

Malgré l’inusité d’une exposition virtuelle, près de 170 personnes ont participé par l’évènement. Une belle réussite pour cette première!

Galerie Arts et design – Point d’Art 2020 – Capture d’écran

De nouveaux défis techniques

La recherche de la plateforme idéale fut le principal défi. Le choix s’est arrêté sur KunstMatrix, car celle-ci répondait à plusieurs des critères de sélection telle la possibilité d’exposer des œuvres en 2D, 3D et vidéo.

Toutefois, pour la projection des films des finissants, les organisateurs souhaitaient rester fidèles à l’expérience ayant normalement lieu à la salle Jacques-Maurice :

« On voulait faire une diffusion en direct pour créer l’évènement et donner la possibilité aux étudiants de commenter en direct la vidéo. On a fait des tests avec nos techniciens sur YouTube et Facebook. Finalement, on a privilégié YouTube. » – Étienne Bégin-Thibault, coordonnateur et organisateur

Galerie Photographie – Point d’Art 2020 – Capture d’écran

De longues heures de travail récompensées

Les techniciens ont dû, de chez eux, mettre en place la plateforme pour l’exposition et apprendre comment diffuser en direct sur YouTube. Des heures supplémentaires ont même été nécessaires afin d’y arriver :« La remise des travaux est toujours tardive, puis on avait environ la période des examens pour faire ça. C’était à peu près deux semaines avant [l’évènement]. On a dû travailler un peu plus qu’à l’habitude, faire quelques jours de plus à l’extérieur de nos heures habituelles pour que ça fonctionne. » – André Gauthier, technicien en communication

Selon M. Gauthier, comprendre la diffusion en direct sur YouTube et faire des tests a demandé une trentaine d’heures de travail. Cependant, il affirme que « du moment où [il a pris] quelques heures pour comprendre le fonctionnement, ça s’est fait assez facilement ».

Jean Poirier Poirier, qui s’occupait de l’exposition physique lors des éditions précédentes, a entièrement réalisé le site Web avec la plateforme KunstMatrix. Il a investi une centaine d’heures de travail sur le projet!

« Ç’a été plus difficile à contrôler et à maîtriser parce que les plateformes qui font ce genre d’expositions virtuelles sont bien faites, mais c’est encore expérimental. Parfois, c’est pas tout à fait convivial et il y a des choses à refaire, des problèmes à contourner. » – André Gauthier, technicien en communication

Galerie Théâtre – Point d’Art 2020 – Capture d’écran

Le processus de choix des œuvres exposées

Comme pour les éditions précédentes, une présélection des meilleures œuvres et meilleurs projets étudiants est faite par les professeurs. La plateforme OneDrive a servi de centre de dépôt pour tous les projets.

Des dossiers et sous-dossiers ont été créés pour chaque cours et chaque projet. Les professeurs n’avaient qu’à déposer les projets dans leur dossier, puis les techniciens les intégraient dans la salle d’exposition virtuelle.

Garder une trace des œuvres

Afin de garder une trace des œuvres diffusées cette année, celles-ci seront en ligne sur le site ALC Brébeuf en juin ou à l’automne comme cela est fait habituellement.

Malgré le fait que l’évènement soit terminé, il est toujours possible de voir l’exposition sur la plateforme KunstMetrix : https://www.kunstmatrix.com/en/point-dart-2020

La rediffusion des films des finissants est également en ligne sur YouTube ici. Au moment de la rédaction de ce texte, on comptait 472 spectateurs lors de la diffusion en ligne, et 422 en rediffusion.